Espagne: face à la pandémie, le gouvernement prolonge les aides aux personnes démunies

Publié le :

Le gouvernement socialiste espagnol va prolonger jusqu’à fin octobre le paquet d’aides destinées aux personnes les plus démunies, notamment celles qui sont en situation de vulnérabilité face aux conséquences de la pandémie.

Avec notre correspondante à Madrid, Diane Cambon

Ne pas abandonner les personnes les plus vulnérables, celles qui ont le plus souffert économiquement des conséquences de la pandémie, c’est le message que veut transmettre l’exécutif de gauche espagnol auprès de la population la plus démunie.

L’annonce de la prolongation des aides jusqu’à octobre, alors que celles-ci devaient prendre fin le 9 août, a donc été reçu avec soulagement. Cette mesure vivement soutenue par Podemos, le parti qui gouverne avec les socialistes, entend renforcer le bouclier social.

Ainsi, il est prévu de prolonger le moratoire sur les expulsions des familles qui n’ont plus les moyens de payer leur loyer à cause de la pandémie. Les coupures d’électricité, les coupures d’eau ou de gaz en raison d’impayés sont également interdites pour les familles en grande détresse économique.

L’Espagne, qui dépend économiquement du tourisme, a été très affecté par la pandémie. Son PIB a chuté de 10,8% l’an dernier. Toutefois, les indicateurs économiques annoncent une reprise de la croissance, ce qui laisse présager une relance de l’emploi, laquelle peut signifier pour des milliers de familles la fin du tunnel. 

Cette prolongation des aides aux plus démunis survient alors que l’Espagne connaît une propagation rapide du variant Delta, notamment chez les jeunes. 

À écouter et lire aussi : La génération Covid face à la crise économique (Accents d’Europe)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 + 18 =