L’Italie placée en alerte maximale à la chaleur après des températures records en Sicile

Publié le :

L’Italie est toujours en plein pic de chaleur. Ce vendredi 13 août, le ministère de la Santé a placé 13 villes en alerte 3 en raison des températures élevées, c’est-à-dire le niveau maximal. Elles seront 17 ce samedi. Le sud du pays est particulièrement touché. Sur les 500 incendies à maîtriser pour les pompiers ces dernières heures, 230 se trouvaient en Sicile.

Avec notre correspondante à Palerme, Cécile Debarge

C’est une cape de chaleur étouffante, humide, poisseuse, qui s’est abattue depuis plusieurs jours sur le sud de l’Italie. En particulier en Calabre et en Sicile où les incendies se multiplient ces dernières heures.

Jeudi dans la soirée, le village de Petralia Soprana, perché sur les hauteurs des Madonie, a été évacué en urgence, encerclé par les flammes qui avaient déjà dévoré toutes les campagnes alentours. Des centaines d’habitants ont quitté leur maison et une dizaine ont été transportés à l’hôpital après avoir été intoxiqués.

« L’enfer est en Sicile »

Ces dernières heures, rien ne dément ce titre de la presse italienne au lendemain du record de chaleur européen de 48,8°C enregistré à Syracuse : « L’enfer est en Sicile ».

Ce vendredi et pour tout le week-end, la protection civile régionale a maintenu au niveau d’alerte maximal le risque d’incendie et ceux liés aux fortes températures.

L’anticyclone Lucifer, arrivé des côtes africaines, devrait ensuite remonter vers le centre puis le nord du pays. Plus de 40 degrés sont attendus pour ce week-end du 15 août en Toscane, dans le Latium et en Émilie-Romagne.

► À lire aussi : Réchauffement climatique: en Italie, le glacier Planpincieux menace d’effondrement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − 18 =