Assemblée générale de l’ONU: le président Xi Jinping finalement à la tribune, mais en vidéo

Publié le :

Le président chinois Xi Jinping s’adressera finalement à la tribune de l’ONU demain, mardi 21 septembre, lors de l’ouverture de la 76e Assemblée générale. A l’origine, la Chine avait dépêché en personne un vice premier-ministre pour son discours à la communauté internationale, mais Pékin préfère une vidéo de son président. Une décision lourde de sens.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

La Chine ne devait s’exprimer que samedi à la tribune de l’Assemblée générale, mais en envoyant une vidéo de son président, elle gagne quatre jours dans le programme et parlera demain déjà ! Il faut savoir qu’à l’ONU, l’ordre des 193 orateurs est déterminé selon le grade de leur fonction. Un chef d’État prime sur un chef de gouvernement qui prime sur un ministre. Conséquence : Xi Jinping s’adressera le même jour que Joe Biden – et pourra répondre au discours du président américain bien plus frontalement.

Dénoncer le bloc occidental

Il y a fort à parier que Pékin a décidé de ce changement de programme pour s’élever contre l’Aukus, l’alliance forgée par les États-Unis, l’Australie et la Grande Bretagne – celle-là même qui met la France très en colère. Alors bien entendu, la Chine ne proteste pas pour les mêmes raisons : elle va certainement s’insurger contre la stratégie américaine dans la zone indo-pacifique et dénoncer ce bloc occidental qui fait fronde contre elle.

Mais en faisant cela, Pékin recentre le débat sur le fond aussi, alors que ces derniers jours, il avait été presque oublié avec la crise franco-américano-australienne des sous-marins.

À lire aussi : Confusion autour des contrôles Covid-19 à l’Assemblée générale de l’ONU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un + treize =